01 46 06 03 08
Liens utiles
Voir plus >>
Projet educatif
Le lycée privé Saint Jean de Montmartre, établissement catholique d’enseignement placé sous la tutelle du diocèse de Paris, fondé par les soeurs de Saint Vincent de Paul, se veut fidèle à l’esprit vincentien en accueillant de préférence des jeunes privés dans leur histoire personnelle de raisons d’espérer. Il se veut une communauté où l’éducation est comprise comme l’oeuvre de tous, avec le souci de rejoindre chacun personnellement, notamment les plus démunis sur le plan matériel, scolaire, affectif et personnel (Préambule des statuts de l’enseignement catholique).



Les convictions éducatives :


Tout homme est en devenir, le jeune plus encore. Educateurs et parents veilleront à ne pas l’enfermer dans son comportement et ses résultats. Nous croyons en l’éducabilité de chacun.


Tout homme est un être sacré, ce qui oblige au respect de sa personne, de sa singularité et de son mystère.


Tout homme possède des qualités et des compétences ; le travail d’éducation consiste à les révéler à chacun en l’aidant à devenir ce qu’il est.


Tout homme est membre de la communauté humaine. Chacun ne s’humanise que dans la reconnaissance et le respect de l’autre en tissant avec lui des liens de solidarité. Le travail éducatif aura comme finalité l’insertion dans la communauté scolaire et sociale.


 

Les attitudes éducatives préférentielles :

  • Écouter :

Cette attitude éducative exige que chacun soit attentif à l’autre. Avant de lui proposer un apprentissage, l’enseignant veillera à prendre en compte ce qui, chez l’élève, fait sens.

  • Accompagner :

L’accompagnement suppose que chacun soit reconnu dans sa singularité et sa fragilité. Chacun s’efforcera d’évaluer la limite supportable pour l’autre (exigence de travail et de règles de vie commune etc…). On veillera à mettre en oeuvre des pratiques de pédagogie différenciée, de prévention et de gestion des conflits. On veillera également à repérer les appels au secours qui peuvent être lancés.

  • Responsabiliser :

Aider le jeune à construire et à trouver sa place dans la communauté scolaire et dans la société passe par l’adoption d’une attitude responsable, dans le travail et le groupe. L’éducation à la responsabilité ne saurait se faire sans engagement personnel et collectif. On veillera tout particulièrement à amener l’élève à prendre conscience de ses actes et à les assumer. Respecter l’autre c’est en être responsable.

  • Construire du sens :

Les apprentissages scolaires et l’initiation à la vie sociale ne peuvent aider un jeune à se construire que s’il se réfère au sens : sens de l’acte, sens de l’autre, sens de la vie, sens des origines et sens du devenir. L’Evangile, Bonne Nouvelle, sera notre référence pour l’homme et celle de la société à construire.

 



Des moyens à privilégier :

  • Écouter :

Le travail d’écoute ne peut s’inscrire dans la pratique et la durée sans l’institution de temps et de lieux spécifiques. L’établissement se donnera les moyens de formation appropriés.

  • Accompagner :

L’accompagnement des apprentissages se fera en veillant particulièrement à adapter le savoir scolaire au niveau du langage du jeune (physique, affectif, conceptuel) et à son mode de représentation. Il se fera également en référence à ses stratégies d’apprentissage, par exemple en travaillant ses erreurs. L’accompagnement du comportement pourra se faire en proposant à l’élève des projets qui l’aideront à intégrer aussi bien la loi que la différence (sports, débats, récits symboliques etc…). Dans certains cas une aide extérieure sera sollicitée.

  • Responsabiliser :

La prise de responsabilité se fera entre autre à partir de fonctions confiées par le groupe, comme celle des délégués, à partir de la participation à des projets collectifs et à des actions de solidarité. Les stages en entreprise sont une occasion d’apprentissage de la responsabilité.

  • Construire un sens :

La construction du sens passera par des temps d’échange de points de vue, de réalisations de projets centrés autant sur le pourquoi faire que sur le faire. Le sens se construira également à travers des propositions pédagogiques spécialement préparées à cet effet (textes, faits d’actualité, questions éthiques). L’établissement veillera à ouvrir l’esprit du jeune à la dimension spirituelle de l’homme et du monde chrétien.